Les différents types de portage bébé

bannière-article1

Sans doute vous êtes-vous un jour interrogé sur un terme, une méthode où une explication pas toujours très claire concernant le portage ? Sans doute vous êtes vous déjà perdu parmi l’abondance d’informations dont internet regorge ? Rien d’étonnant à cela. Avec l’essor du portage bébé ces dernières années, de nombreuses informations, parfois pertinentes, parfois non, ont fleuri sur internet. Portage-addict.com vous propose un petit tour d’horizon recensant les principaux porte-bébés et leur utilité afin que vous puissiez vous y retrouver plus facilement.

Les portages les plus utilisés

Test3

1. Les écharpes de portage :

Durant ses premières semaines et mois, l’écharpe de portage sera idéale à la maison comme pour le transport. L’écharpe est un porte-bébé polyvalent car pratique pour les parents autant qu’utile pour le bébé qui reste proche et rassuré dans ses premières semaines. Après quelques essais, vous allez nouer facilement l’écharpe pour un portage d’un rare confort car l’écharpe est le porte-bébé qui s’adapte le plus au bébé et au porteur. Dès la naissance. Devant, sur le côté, au dos.

  • Avantages :

L’écharpe est un outil puissant qui permet une très grande modularité : porter un nouveau-né ou un bambin bien plus lourd sur des longues durées, et s’adapte évidemment à tous les gabarits de porteurs. Elle permet un corps à corps parfait entre le porteur et le porté, et donc le plus grand confort possible.

  • Inconvénients :

Elle nécessite un apprentissage, car utilisée incorrectement elle montrera vite des limites. Ce système exige de prendre le temps (qui peut être réduit à quelques minutes avec de l’expérience) de réaliser avec grand soin son nœud, sous peine de le voir se détendre avec le temps (au mieux c’est inconfortable, au pire ça peut devenir dangereux).

C’est pourquoi un atelier (plusieurs même) s’avère indispensable pour apprendre à maîtriser la bestiole. On considère généralement qu’un nœud réalisé chaque jour est maîtrisé au bout d’une semaine environ. Après, vous êtes en phase de croisière, où vous profitez de votre savoir-faire et du confort incomparable qu’il vous apporte.

2. Les porte-bébés préformés/ergonomiques :

Il s’agit d’un porte-bébé déjà formé, comme son nom l’indique, avec un corps de forme fixe et des bretelles rembourrées, réglables par sangle. La ceinture, rembourrée également se ferme par clips. La plupart ont une capuche, certains disposent d’un système de réduction pour les nouveau-nés. Ces porte-bébés sont souvent appréciés par les porteurs pour confort qu’il apporte.

  • Avantages :

Très facile et rapide d’utilisation, puisqu’il suffit de fermer un clip et régler des sangles (ce qui ne dispense pas de soigner l’installation du bébé dans le corps du préformé). Ce porte-bébé est souvent perçu comme sécurisant, notamment au moment du passage au dos. Le rembourrage est en général bien pensé et confortable.

  • Inconvénients :

Le bébé n’est pas aussi bien assis qu’en sling, mei-tai ou écharpe, la bascule du bassin ne se fait pas aussi complètement. Pour les personnes fines, et surtout en été où on est légèrement vêtu, même serrées au maximum, les bretelles et la ceinture peuvent demeurer trop grandes sur un certain nombre de modèles. Ce porte-bébé n’est pas utilisable avant en gros 4-6 mois, à l’exception de quelques modèles équipés de dispositifs spécifiques à des petits bébés (emeibaby, manduca). Le porte-bébé préformé est là pour les moments de transport ou les randonnées et sera adapté au poids de bébé qui devient grand. Il se serre avec des sangles ou velcros. Devant, au dos. Dès 6-8 mois.

3. Les Slings

Il s’agit d’une bande d’étoffe de longueur variable à une extrémité de laquelle sont cousus des anneaux. Les anneaux peuvent être cousus sans plis, avec des plis semis cousus ou complètement cousus selon différents plis. Le tissu est simplement repassé dans les anneaux et ajusté autour des corps des porteur et porté. Rapide et pratique, pour les portages d’appoint (descendre/monter les escaliers, aller jusqu’à la voiture …) Le parfait complément de la poussette. Un indispensable, impensable de faire sans, quelque soit l’âge de l’enfant. Le porte-bébé est sur une épaule, soutenant bébé sur la hanche opposée du porteur. On peut régler grâce aux anneaux. Dès la naissance, en appoint, sur le côté.

  • Avantages :

Très facile et rapide d’utilisation. Hormis la première fois où il faut « monter les anneaux », c’est à dire installer le tissu dans les anneaux, il suffit par la suite de l’enfiler, d’assoir le bébé dedans et d’ajuster la tension autour de lui. Il permet de porter le bébé devant de façon décentrée ou sur la hanche, ce qui libère son champ de vision et de la mobilité au niveau du haut de son buste (notamment les bébés qui veulent sorti les bras, montrer du doigt…)

  • Inconvénients :

Le sling est un portage asymétrique, et peut donc devenir inconfortable quand l’enfant grossit. Son utilisation sera donc plus limitée sur la durée. A utiliser avec précaution pour les personnes ayant des problèmes de dos.

4. Le Mei Taï (porte-bébé chinois)

Ce porte-bébé asiatique est un compromis entre l’écharpe et le porte-bébé structuré. Il est composé d’un morceau de tissu carré avec deux courroies formant une ceinture à la taille et deux longues bretelles pour attacher aux épaules. Il s’ajuste facilement, mais si vous souhaitez porter un nouveau-né, assurez-vous de choisir un modèle qui permet les ajustements nécessaires. Les porte-bébés de type asiatique (ou « meitais ») seront adaptés pour vous permettre de longs temps de câlins et de transport. Ils permettent une utilisation aisée et respectueuse de la physiologie du bébé. On noue les bretelles autour des hanches du porteur. Il peut y avoir un clip sur la ceinture ventrale, ou 2 bandes à nouer.  Dès 3 mois. Devant, au dos. Un mei-tai est un porte bébé d’origine asiatique. Il s’agit d’un carré de tissu des angles duquel partent 4 lanières. 2 courtes pour former une ceinture et 2 longues pour former les bretelles.

  • Avantages :

Plus simple et rapide d’utilisation que l’écharpe, pour un confort approchant. Le mei-tai parait donc plus facilement abordable techniquement. Il est également moins enveloppant que l’écharpe, avantage non négligeable en été dans les régions chaudes.

  • Inconvénients :

Il ne permet pas de porter un nouveau-né (sauf devant s’il est noué façon podeagi). Et en portage ventral, il trouve plus rapidement ses limites que l’écharpe avec un enfant qui grandit.

Les portages d’appoint

Bannière-appoint

Le porte-bébé en bandoulière

Ce porte-bébé s’utilise sur une épaule seulement. Certains modèles sont faits d’un seul morceau de tissu replié sur lui-même qui forme ainsi une poche. D’autres sont ajustables grâce à des anneaux. Dans les deux cas, ce type de porte-bébé s’installe très rapidement et est donc idéal pour de courts moments de portage. Le fait que tout le poids du bébé repose sur une seule épaule rend toutefois son utilisation inconfortable pour une longue période. Certains de ces porte-bébés ont une grandeur fixe, ce qui ne leur permet pas d’être utilisés par 2 porteurs n’ayant pas la même taille.

1. Le Onbuhimo

Le Onbuhimo nous vient comme son nom peut le laisser supposer du Japon. C’est un moyen de portage aussi rudimentaire qu’efficace : un rectangle de tissu avec deux lanières cousues de chaque côté. Il peut être à anneaux (dans ce cas les bretelles sont plates, de type écharpe, et s’enfilent dans des anneaux cousus au bas du tablier) où à sac à dos (Onbu SAD) : les bretelles sont cousues en haut et en bas du tablier, rembourrées et se règlent avec des sangles comme celles d’un sac à dos.

  • Avantages :

Ce système est particulièrement simple et rapide à installer, en particulier le Onbu SAD qui s’enfile comme un sac à dos avec le bébé dedans. Idéal pour un portage d’urgence, pour un bébé qui veut monter et descendre toutes les 5 minutes. La position assis-accroupi du bébé se prend de façon assez marquée et spontanée, c’est un portage qui me parait bien confortable pour le porté.

  • Inconvénients :

C’est un portage qui repose uniquement sur les épaules, donc sur une longue durée ça peut être inconfortable. L’assise ne se règle généralement pas, ce portage n’est pas possible avec un bébé qui n’a pas ouvert son bassin, et assez difficile avant un certain gabarit (environ 6 mois de vie du bébé). Il existe différentes tailles de tablier, la largeur du tablier correspondant à la distance d’un genou à l’autre de votre bébé lorsqu’il est assis dedans. À noter que le Onbuhimo anneaux permet un réglage plus fin au niveau des bretelles, un meilleur enveloppement du dos du bébé. Les anneaux peuvent toutefois s’avérer inconfortables pour certains.

2. Le Podeagi

Il s’agit d’un porte-bébé constitué d’un tablier et de seulement 2 lanières, qui sont cousues aux angles supérieurs du tablier. Ces lanières constituent les bretelles et sécurisent l’assise sous la base du bébé.

  • Avantages :

C’est un système simple, relativement rapide d’installation.

L’absence de ceinture permet de régler l’assise très finement en fonction du gabarit du bébé, et donc de l’utiliser avec des bébés de petit gabarit.

  • Inconvénients :

L’absence de ceinture peut rebuter psychologiquement, ou faire peur pour l’installation. Ce porte-bébé ne permet pas de régler la tension pli à pli et de maintenir le dos du bébé vertèbre par vertèbre. C’est pourquoi, même si l’assise se forme de façon à respecter l’ouverture du bassin chez des tout-petits bébés, leur tonicité ne leur permettra pas forcément d’y être installés les premières semaines de vie, en particulier dans le dos.

3. La poche ou le tube

Court rectangle de tissu dont les extrémités sont cousues entre elles. L’anneau de tissu obtenu s’enfile en diagonale autour du porteur. Le bébé est placé dans le hamac du côté opposé à l’épaule porteuse. Il faut former une volte ouverte ou fermée sur l’épaule couverte pour mieux positionner et soutenir le bébé et pour porter dans un meilleur corps à corps avec lui. La poche hamac est un système de portage très pratique, peu encombrant sans réglages. Seule la volte doit suffire à bien stabiliser l’enfant. Néanmoins, ces porte-bébés doivent être idéalement réalisés aux dimensions du porteur afin d’obtenir une installation confortable pour lui comme pour l’enfant.

  • Avantages :

Installé en 3 secondes, il suffit d’enfiler le porte-bébé et de poser le bébé dedans. Très aéré, ce type de porte-bébé permet le portage par temps très chaud ou en milieu humide (piscine, mer).

  • Inconvénients :

La quantité de matière étant très limitée et le portage asymétrique, une forte contrainte s’exerce sur l’épaule ou la colonne du porteur, ce qui en fait un porte-bébé d’appoint tout particulièrement avec un bambin. Certains modèles en synthétique peuvent induire des réactions atopiques de contact.

4. Le Tonga

Ce porte bébé hamac filet est apprécié pour sa légèreté, sa rapidité d’installation sans réglage. C’est l’auxiliaire idéal pour porter son enfant sur de très courtes périodes ou pour soulager le portage à bras. Il est aussi très intéressant pour solliciter les compétences d’agrippement du bébé.  Peu encombrant plié, il se range facilement dans le sac à main.

 Crédit photo : Le chaton vert, 36000écharpes, Poupons & cie, Bébé-nature

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *